LES RÊVES

Pourquoi rêvons nous ?

  La part inconsciente de notre esprit s'exprime dans les rêves sans que notre conscience conceptuelle ne puisse intervenir, et traite alors les informations que nous avons emmagasinées la journée, ou au cours de l'année, ou au cours de notre vie, voire les informations transmises par les générations qui nous ont précédés au fil des siècles ou par nos vies antérieures pour les personnes qui y croient.

Pouvoir se souvenir de ses rêves est une richesse inépuisable pour contacter entre autre nos émotions refoulées.


 

Pourquoi est-il difficile de se souvenir de ses rêves?

  C'est une forme de censure inconsciente qui se place par protection car nos rêves peuvent nous faire peur , nous rapprochent de nos émotions refoulées. Quand un cauchemar arrive à notre conscient c'est que nous avons pu lever la censure et que l'on est capable de s'y confronter.

 

Les rêves prémonitoires:

  Certains événements de vie non encore vécus peuvent se présenter dans nos rêves. Il est difficile de savoir si ils sont prémonitoires ou non.

 

Les rêves récurrents:

  C'est une émotion qui se traduit dans les rêves de manière obsédante dont on n'en comprend pas bien la teneur ou que l'on ne peut pas élucider par peur de faire face à une réalité trop douloureuse, que nous refoulons par protection, par tabou ou d'autres interdits.

 

 

  Les rêves s'expriment sur des niveaux différents de notre inconscient, qu'ils soient simples ou complexes, et qui peuvent se placer sur des niveaux très subtiles. Le travail sur les rêves est d'un grand intérêt pour une personne qui souhaite cheminer dans sa vie intérieure, bravant les lieux obscures de la psyché , pour atteindre des zones plus lumineuses de libération.

D'où l'importance de pouvoir se souvenir de ses rêves, de laisser défiler les images de ce monde onirique et de laisser s'exprimer les émotions.

 

 

 

Les rêves lucides:

  Toute une approche , spécifiquement celle des Tibétains dont le travail des rêves lucides est absolument remarquable, allant jusqu'à déraciner nos vulnérabilités les plus profondes, les plus prégnantes, les plus handicapantes, celles qui forment des entraves à notre liberté d'être. Le travail sur les rêves lucides demande une très grande exigence.Il faut être conscient de rêver et de pouvoir conduire son rêve , ce qui demande un entraînement de l'esprit très spécial et spécifique.

 

 

Paradigme:

   Je reviens ici sur des notions qui me sont chères, celle de la relation du corps et de l'esprit, celle de la relation du sujet et de l'objet et celle de la relation de l'énergie et de la matière.

Ces trois paires sont indissociables:

- corps/esprit

- sujet /objet

- énergie / matière

  La relation corps / esprit s'exprime par notre corps physique qui donne un cadre à l'expression de nos cinq consciences sensorielles du goût, de l'odorat, de la vue, de l'ouïe et du ressenti corporel et s'exprime aussi par notre esprit au travers de ces cinq consciences sensorielles et de notre esprit conceptuel ( idées, pensées, émotions), ce dernier prenant une place dominante dans notre civilisation actuelle.

C'est en développant spécifiquement nos cinq consciences sensorielles que nous parvenons à calmer notre agitation mentale et à la rendre moins dominante ce qui offre un équilibre et une stabilité.

Nos consciences sensorielles s'expriment dans le cadre de notre corps physique.

Notre conscience conceptuelle s'exprime en créant une réalité conceptuelle , cette réalité que nous faisons nôtre, croyant qu'elle est pour tous la même et que nous tenons pour vérité. Chacun bâti au fil de ses expériences une réalité qu'il fait sienne et la croît universelle. Cette réalité n'étant que relative (potentiellement changeante au fil de nos expériences) faisant face à une réalité absolue, elle universelle.

 

  La relation sujet /objet s'exprime par le sujet qui se trouve être notre conscience intellectuelle , émotionnelle et spirituelle qui vit une expérience à différents niveaux et l'objet étant considéré comme l'expérience elle-même. Le sujet ne peut s'exprimer sans l'objet et l'objet , désigné comme tel est dévoilé par le sujet. L'un et l'autre ne peuvent être séparés.

 

 

  La relation énergie /matière s'exprime par l'énergie qui potentiellement peut devenir matière et dont la matière en est saturée. Elles sont indissociables.

 

Ce paradigme basé sur ces trois pairs interreliées offre un espace à l'intérieur duquel chacun d'entre nous peut se retrouver, où rien n'est laissé au hasard,offrant ainsi une sécurité à toute démarche personnelle dans le but de rendre sa vie plus harmonieuse.

 

  Pour reprendre le travail sur les rêves , le rêve lucide est d'un niveau difficile à atteindre, il est possible d'accéder alors aux rêves imaginaires .

 

 

Le rêve imaginaire:

  Chaque niveau de conscience possède un corps qui lui est propre, corps physique, corps de rêve, corps d'arc en ciel, en partant du plus grossier au plus subtil.

Le corps du rêve imaginaire se situe entre le corps physique et le corps de rêve.

Le rêve imaginaire se fait dans un état de veille où progressivement notre conscience conceptuelle devient moins dominante grâce à l'approche des consciences sensorielles, l'esprit peut mieux se poser, c'est à cet instant que l'on peut se laisser glisser dans notre corps imaginaire et laisser venir les images d'un rêve que l'on souhaite aborder lors d'une séance. Les images, les sons, sont moins nets que dans un rêve, néanmoins les détails restent saisissants.

 

Le champ du possible des rêves se dessine à l'infini.

 

 

  Pour écrire ce texte je me suis inspirée de l'enseignement de Tarab Tulku, éminent érudit Tibétain ( 1934-2004),lors de ses enseignements une place était faite à l'expérience ce qui valide la justesse des propos.

Tarab Tulku est à l'origine du paradigme des trois paires interreliées.

Pour se faire je me suis aussi plongée dans son livre d'une richesse exceptionnelle.

Dream wisdom (ancient Indo-Tibetan dream wisdom) by Tarab Tulku.

ISBN 978-87-932-89-03-1

 

 

japanese traditional music - 082828987
00:00 / 00:00